Yasuko IBA

Artiste accueillie en résidence à Monflanquin en été 1999.
Née en 1965 à Kyoto (Japon).

Même si Yasuko IBA mène aujourd’hui une activité de peintre, sa recherche artistique ne se situe pas dans les enjeux habituels du domaine pictural. En effet, sa préoccupation ne se retrouve ni dans une représentation figurative d’une réalité quelle qu’elle soit, ni dans l’exploration de la couleur ou des rythmes, tel que peut le concevoir un vrai peintre, il n’y a pas non plus la préoccupation de la matière picturale.
Sa technique traditionnelle, à base de pigments minéraux, lui permet de faire elle-même ses couleurs. Sa palette lui permet ensuite de travailler dans l’usage d’une couleur pure au service de l’effet de lumière.
Cette question est au centre de son travail. Elle recherche cette création d’images pures composées de pigments de couleurs ou de pixels.
Sa fascination semble être dans le phénomène physique de la lumière composée de micro-particules qui dans le principe de réflexion sur un objet produit la couleur par luminescence.
Quand on regarde ses tableaux, qui représentent des surfaces d’objets, la première impression est sans doute la sensation d’une texture qui n’est pas celle de l’objet, mais celle de la lumière qui s’en dégage. Yasuko produit cet effet sans doute par sa technique de tamponnage de la peinture et non de coups de pinceau. Cette recherche picturale d’ordre photographique produit bien son originalité dans cet effet de matière de la peinture. C’est pourquoi, même si l’artiste travaille à partir d’une photographie d’un objet dont elle choisit en général un détail grossi de la surface, l’image peinte produit un résultat sensiblement différent de la photographie de départ. Elle recrée un vrai tableau où la force des couleurs et de la matière produisent une esthétique purement picturale. Que ce soit la surface d’une fraise ou l’intérieur de la pulpe d’une orange, ces images du quotidien alimentaire sont sublimées dans des toiles souvent grandes et parfois des triptyques, qui retrouvent la force d’une création picturale pure.

Yannick LINTZ Conservateur du musée des Beaux-Arts d’Agen

Yasuko IBA
Catalogue 12 pages + couverture – 16 x 21 cm
7 photographies
Texte Y. Lintzx