UA-166932205-1

Nobuyuki TAKAHASHI

Artiste accueilli en résidence de juillet à septembre 2002, dans le cadre des « Gascogne Japanese art Scolarships 2002 ». Né en 1968 à Kanagarra (Japon).

Une toile, de la peinture, un sujet : le paysage… TAKAHASHI provoque ces archétypes inaptes à refléter une seule « réalité ». Revues, magazines, cartes postales… il va à la pêche aux clichés, aux images idéales ou idéalisées, ready-made nourrissant, pour la base d’un travail de re-composition très particulier. TAKAHASHI effectue l’autopsie des sujets sélectionnés : vues touristiques, paysages bucoliques invitant au romantisme, évoquant la tradition, ou suggérant la nostalgie…
Il en modifie les « courbes de niveaux », change le relief, la hiérarchie des signes, des lignes et des formes par des procédés complexes (travail préparatoire à l’ordinateur, pochoirs, collages, encres, dessin… ) qui disparaissent dans un résultat apparemment très simple.
Les images de TAKAHASHI ne bouleversent pas radicalement la composition établie, mais jouent des points d’équilibre fragiles qui transforment une forme en motif, une couleur en surface, faisant ainsi glisser d’une représentation consensuelle ou « convenue » du paysage vers quelque chose de plus subjectif, plus sensible et intuitif.
Sans donner au sujet une importance particulière, TAKAHASHI propose un « point de vue », en suggérant la diversité des déclinaisons, et des interprétations possibles.
Il use de la peinture comme d’un médium emblématique, communément considéré comme le support le plus à même de transcrire la « libre interprétation » de l’artiste. Il le manipule, le provoque, pour nous questionner sur le regard, ce qui le modèle, le déforme ou l’influence : héritage culturel ou social, médias, modes… TAKAHASHI se questionne, sur son indépendance, son autonomie et son niveau de « responsabilité » face à sa création : est-ce mon choix, ou celui induit par ce que le monde a fait de moi ? Quelle part d’originalité l’artiste peut-il revendiquer quand son rapport au réel n’est que le fruit d’une tradition, d’une éducation sociale, ou culturelle ?

Denis DRIFFORT

Nobuyuki TAKAHASHI
Catalogue 16 pages + couverture – 16 x 21 cm
Photographies couleurs
Epuisé
Texte : Denis DRIFFORT