Gabrielle HERVEET

Artiste en résidence de mi-février à mi-mai 2014.
Vit et travaille à Lannion.
Exposition présentée à Pollen du 16 mai au 24 août 2014

« Pendant cette résidence, j’ai investi une maison de la bastide.
J’ai répété des gestes simples, jour après jour. L’accumulation de ces geste construit des formes temporaires, qui réagissent avec le lieu. J’ai essayé de matérialiser des relations entre l’espace de la maison et des mouvements extérieurs et répétitifs, comme le passage du soleil dans une pièce ou les trajectoires des étoiles pendant une nuit.
Construire des installations en fonction des propriétés d’un lieu « réel » ou utiliser des matériaux que je trouve sur place sont des procédés qui permettent de lire un lieu, de le comprendre, de le révéler.» 
Gabrielle HERVEET

« La projection de la fenêtre se déplace dans la pièce, minute après minute. Pour rendre visible ce déplacement, j’ai posé des tiges de métal sur le passage de la projection lumineuse. La répétition de ce geste forme un graphique, une matérialisation de l’ensoleillement du temps passé dans cette maison. Le soleil, à cette époque de l’année, est de plus en plus haut dans le ciel. Ce relevé permet de visualiser ce décalage. »

En utilisant un sextant, instrument utilisé en mer pour déterminer une position, j’ai relevé les positions des étoiles visibles par la fenêtre pendant une nuit. J’ai transposé ces mesures sur les murs de la pièce, en utilisant de la craie et du charbon. L’architecture devient transparente et l’on perçoit les trajectoires d’étoiles, qui disparaissent à l’ouest, sous l’horizon.

Un tas de bois se trouvait dans le garage, au rez-de-chaussé. J’en ai fait des copeaux, que j’ai posé sur le parquet. Les copeaux sont des résidus, fragiles et légers, de la même matière que le parquet. L’interaction entre ces deux formes, l’une structure de l’architecture et l’autre fragment insignifiant, provoque un mouvement, une dynamique sur le sol, qui modifie la perception de la pièce. »

Gabrielle HERVEET

Edition réalisée dans le cadre de la résidence à Pollen – Epuisée –
Plaquette 4 pages – 21 x 29,5 cm
3 photographies