Charlotte PUERTAS

Artiste en résidence de mi-février à mi-mai 2010.
Vit et travaille à Paris.

 » Immanquablement, je me souviens ma mère me tirant par la main dans les rues de Paris, le pas pressé sans s’arrêter. On courait presque… « 
» Maman, maman ! Attends…. Va moins vite  » (…)
» Avec ses longs cheveux noirs et son air de petite fille, elle vous aurait piqué votre portefeuille sans que vous ayez eu le temps de vous en rendre compte. Ca aurait filé droit dans son sac, ni vu ni connu que j’t’embrouille et te dévalise.
Mais ce n’était pas son truc de voler les gens, elle préférait les magasins, les grands, les petits, les luxueux…  » (…)
» Je me souviens encore cette fois où lorsqu’on sortait du magasin, la sonnette retentit. Ma mère me regarde alors et me dit – »
Maintenant, on court… « (…)
Mon père me disait toujours “tu sais pas, toi”
Et en effet je ne savais pas…
L’infini de sa douleur était là, résumée dans cette petite phrase ”La belle et la bête répétait-il…  » (…)
» Nous étions très complices, j’étais sa fille adorée, son rayon de soleil et il était la brume enveloppante.
Je m’inquiétais sans cesse… «

Charlotte PUERTAS
Extrait de la vie dangereuse

La vie dangereuse, Charlotte PUERTAS
Artiste en résidence à Monflanquin de février à mai 2010.
DVD
Couverture 4 volets 16 x 21 cm
Epuisé
Texte : Charlotte PUERTASS